Ad Top Header

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) ne digère pas le couvre-feu décrété par les autorités togolaises et qui a démarré dimanche dernier. Pour cette organisation, l'ouverture de tous les lieux de culte est plutôt une solution à la pandémie et non une cause de propagation. Son président demande au gouvernement de revenir sur sa décision afin de  permettre à tous les croyants d'élever leurs voix pour d'intenses prières et supplications à Dieu pour que  le fléau de Coronavirus soit totalement éradiqué.

Le gouvernement togolais a pris vendredi plusieurs mesures concernant la période des fêtes de fin d’année. Ces mesures restrictives communiquées il y a quelques jours aux maires, préfet du grand Lomé et aux responsables des confessions religieuses, visent à limiter les risques de propagation de la pandémie à la Covid19, selon le gouvernement.

La Coordination nationale de la gestion de la riposte à la Covid19 a annoncé vendredi l'instauration d'un couvre-feu dans le grand Lomé du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2021. Le couvre-feu aura lieu de 22 heures à 5 heures. 

Le Coordonnateur national de la gestion de la riposte de la Covid19 avait annoncé des dispositions particulières pour la période des fins d’année. Le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires donne forme à ces dispositions. Lundi, Payadowa Boukpessi a rencontré les maires du Grand Lomé, la Conférence épiscopale ainsi que les représentants des autres religions. Il leur a annoncé l’instauration d’un couvre-feu allant de la période de Noël au nouvel an.

La Coordination Nationale de la Gestion de la Riposte contre la Covid-19 au Togo (CNGRC19) a fait mercredi à Lomé le point sur la situation évolutive de la pandémie au Togo. Pour le Col Djibril Mohaman, Coordonnateur de la CNGR C19, le Togo est résolument tournée vers la reprise des activités dans tous les secteurs, malgré le contexte sanitaire dû à la pandémie de la Covid-19. Occasion pour lui d’indiquer que les autorités togolaises sont en train de prendre d’importantes mesures concernant la période des fêtes de fin d’année.

Le District Autonome du Grand Lomé (DAGL) a remis mardi à Lomé aux préfectures et communes du grand Lomé de matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19. C’est Ataféyinam Tagba, secrétaire général par intérim dudit district qui a procédé à la remise du don. Ce geste de DAGL entend contribuer à la lutte commune à travers son « Plan de riposte contre la Covid-19 ».

Une délégation du Conseil communal d’Agoè-Nyivé 1 conduite par le maire Akouété Adanbounou s'est rendue vendredi à l'École Primaire Public d’ Agoè-Nyivé Assiyéyé. Une descente ayant permis à l'équipe de constater l’effectivité de la rentrée scolaire démarrée le 02 novembre dernier. Ensuite, le maire et sa suite ont sensibilisé les élèves sur la Covid19.

Les machines sont à l’arrêt dans l’usine West Africa cement (WACEM) sise à Tabligbo. La cimenterie généralement au centre des controverses est devenue un foyer de contamination du coronavirus. Pour limiter la propagation au sein des travailleurs et dans la ville, le ministre du commerce, de l’industrie et de consommation locale, Kodjo Adédzé a ordonné sa fermeture.

Le Togo à l’instar des autres pays du monde est toujours sous le joug du coronavirus.  Selon le Médecin-Colonel Mohaman Djibril, on note une forte concentration de la Covid-19 ces derniers temps dans certaines communes de Lomé, la capitale. Ces localités dont la mairie du Golfe 5 est en tête pourraient être soumises à de nouvelles mesures dans les prochains jours si la situation ne s’améliore pas.

Kodjo Dagbedji Ayena soutient à nouveau le gouvernement togolais dans la lutte contre le coronavirus. Le Représentant pays du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) pour le Canada vient d’équiper des populations de la Kozah de matériel de protection. Le don d’une quantité importante a fait objet de distribution mardi à Kara.

OTR