Ad Top Header

Présidentielle: 348 togolais de la diaspora voteront, le fichier électoral en audit

By December 23, 2019 166

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fait le point lundi de la révision des listes électorales. L’organisme en charge de l’organisation et de la supervision des élections a également fait le point des activités en cours. On note que 212 190 nouveaux électeurs ont été enregistrés sur le plan national alors que seuls 348 togolais de la diaspora pourront se prononcer lors de l’élection du Président de la République. Pendant ce temps, 2 missions, de la Francophonie et de la CEDEAO, auditent le fichier électoral pour le rendre conforme aux normes.

L’opération de révision électorale qui s’est déroulée du 29 novembre au 02 décembre dernier a permis d’enregistrer 212 190 nouveaux électeurs au plan national. Dans le même temps, il y a eu un recensement des togolais vivants dans les pays où les Commission électorale d’ambassade indépendante (CEAI) ont été ouvertes à savoir le Nigéria, la RDC, le Gabon, la France, le Maroc et les USA. Selon les chiffres communiqués par la CENI, seuls 348 togolais de la diaspora pourront prendre part à l’élection présidentielle de 2020.

Les données brutes issues des opérations de révision ont été compilées et traitées pour générer les listes électorales provisoires qui ont fait l’objet d’affichage  pour la consultation et la vérification par les électeurs.

Audit du fichier électoral

Selon le Président de la CENI, deux missions distinctes sont actuellement à Lomé pour l’audit du fichier électoral. Il s’agit d’une mission de l’Organisation internationale de la Francophonie et d’une autre de la CEDEAO. Selon Tchamabkou Ayassor, ces deux missions aideront à parvenir à un fichier totalement mis à jour et répondant aux standards internationaux.

Le Président de la CENI rappelle que son institution a eu des séances de travail avec une mission ONU-CEDEAO au sujet de l’évaluation du processus électoral en cours, avec une mission de la CEDEAO.

« Nous avons rencontré également la Conférence des Evêques du Togo à travers son Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP) pour aborder avec lui les questions liées à l’observation électorale. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec la délégation sur les conditionnalités et les critères de l’observation électorale », a déclaré M. Ayassor.

La CENI réitère que le dépôt des candidatures démarrera le 27 décembre prochain pour prendre fin le 8 janvier 2020. La campagne électorale pour le 1er tour de la présidentielle débutera le 6 férier et s’achèvera le 20 février 2020.

Rappelons que le gouvernement togolais, par décrit pris en Conseil des Ministres, a convoqué le corps électoral pour le 1er tour du scrutin le 22 février 2020.

OTR