Eau potable: Waké Gbati et Assoutom Koumayi inspectent les chantiers dans la Kara

Written by  Mar 15, 2020

En vue de faciliter la desserte en eau potable dans la région de la Kara, plusieurs chantiers sont entrepris. Vendredi dernier, le Directeur général de la Togolaise des eaux (TdE), Yawanke Waké Gbati et le Directeur général de la Société de Patrimoine Eau (SP EAU), Assoutom Koumayi ont sillonné les sites. Ils se sont rendus dans les localités de Kanté, Niamtougou, Kara et Kémérida. Constat général : les travaux vont à merveille.

A la suite de la pénurie d’eau potable intervenue en Avril 2019 dans la région de la Kara, la TdE a engagé un programme de renforcement de la desserte en eau potable dans certaines localités de la région de la Kara.

Il y a eu un renforcement de la production par le raccordement de certains forages au réseau. A l’époque, la TdE s’est engagée à réaliser et mettre en services des forages à gros débit pour autonomiser certaines localités qui dépendaient du barrage de la Kozah. Il a été retenu de doter ces localités de château d’eau pour le stockage et la distribution d’eau potable.

Les travaux devront permettre d’ériger des châteaux équipés de réservoirs modulaires à Kanté, Défalé, Baga, Niamtougou base chasse, Kémérida, Camps Général Ameyi, Kouka et Bassar. Les capacités varient entre 50 et 300 mètre cube.

La tournée du week-end a permis aux 2 directeurs généraux d’aller constater l’état d’avancement des travaux. Ce déplacement leur a également permis de se rendre au barrage de la Kozah pour voir l’état actuel de cette source de production.

« L’eau est à un niveau de plus de deux mètres de hauteur par rapport à l’année dernière et cette eau du barrage malgré le problème d’envasement qui est à solutionner, rassure pour cette année. », a déclaré le Directeur général de la TdE.

Toutefois, Yawanke Waké Gbati pense qu’il sera nécessaire de trouver des solutions alternatives. Les ouvrages en cours de réalisation entre dans cette vision.

Pour sa part, le Directeur  de la planification, étude et contrôle à la TdE a expliqué que le nouveau modèle de réservoir est relativement moins coûteux par rapport au réservoir en béton armé, et il a une durée de vie de plus de 25 ans.

« Le réservoir modulaire est le fruit de la nouvelle technologie avec beaucoup plus d’avantage que les réservoirs classiques en béton. Ce nouveau modèle de réservoir peut être compartimenté et facilement montable comme démontable », a expliqué Kpandja Adoh.

Notons que les directeurs de la TdE et de la SP EAU ont exprimé leur satisfaction par rapport à l’avancement des travaux à la fin de la tournée.

Fermer

Last modified on lundi, 16 mars 2020 15:05
ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer