Assurance maladie: INAM tend les bras aux CVD et CDQ Featured

Written by  Fév 01, 2020

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) travaille à la matérialisation de la couverture maladie universelle. A la suite des commerçantes des marchés de Lomé, il a rencontré samedi les Comités de Développement de Quartier (CDQ) et Comités Villageois de Développement (CVD) de la capitale togolaise. Les échanges ont permis d’aborder le panier de soins, le mécanisme et les modalités de prises en charge.

Ils étaient une cinquantaine de représentants des CDQ et CVD de Lomé à prendre part à la rencontre d’échanges initiée par l’INAM. Thème retenu pour les échanges : « Couverture maladie et développement des communautés de base ».

Les discussions ont permis aux services techniques de l’institut d’expliquer aux potentiels bénéficiaires le mécanisme de prise en charge.

L’INAM entend ainsi transmettre les valeurs de l’assurance maladie à la base à travers les CDQ et CVD. Le but de la démarche de parvenir à s’entendre sur le maximum en termes du mécanisme, les conditions d’adhésion, la contribution.

« La construction d’une couverture maladie doit se faire suivant une méthode. Elle doit se faire de façon méthodique en respectant les principes de dialogue social et d’une interaction avec les populations et les potentiels bénéficiaires », a expliqué Dissaliba Winga.

Ensuite, le Chef département affiliation et recouvrement à l’INAM affirme que la couverture maladie contribue naturellement au développement d’un pays. M. Winga estime que l’assurance maladie permet aux populations de ne pas se repousser le recours au soin mais favorise une prise en charge rapide des bénéficiaires.

Les participants ont trouvé la démarche de l'INAM salutaire. Ils ont émis le voeu de voir cette assurance maladie au niveau des quartiers et des villages devenir une réalité.

Des rencontres sont encore prévues avec ces CDQ et CVD pour peaufiner les modalités et le mécanisme de prise en charge.

A l’issue de la rencontre avec les commerçantes de Lomé vendredi, la Directrice générale de l’INAM, Myriam Dossou-d'Almeida a indiqué que sa structure a initié depuis 2015, des études pour étendre progressivement la couverture maladie à toute la population à la demande du Président togolais et de son gouvernement.

Les rencontres qui se multiplient avec les différentes cibles répondent à la volonté de l’INAM de mieux connaître les groupes socioprofessionnels pour adapter une couverture qui correspond vraiment à leurs besoins.

Last modified on samedi, 01 février 2020 23:31
ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer