Togo: Un cap-verdien condamné à 10 ans de prison

Written by  Juil 16, 2019

La Cour d’assises de Lomé a démarré lundi sa première session pour le compte de l’année en cours. Les audiences devront durer 16 jours. Au  total 64 dossiers relatifs au cas de pédophilie, à l’atteinte à la vie des personnes, au viol, au proxénétisme, détournement de deniers publics et au trafic de drogue à haut risque sont programmés pour l’occasion. Déjà en ouverture, le  cap-verdien Semedo Lopès Admilson  impliqué dans une affaire de trafic international de drogue a été condamné à 10 ans de prison ferme.

Semedo Lopès Admilson a été interpellé en 2015 à l’Aéroport international général Eyadema en provenance de la ville de Sao Paulo au Brésil.

En transit pour la Guinée Bisseau, le cap-verdien a ingurgité 60 capsules contenant 0,72 kg de cocaïne. Ce qui n’avait  pas pu échapper aux dispositifs sécuritaires installés à l’Aéroport de Lomé.

La mise en cause a comparu lundi devant la Cour d’assises  et a plaidé coupable. Conséquence, sa peine d’emprisonnement a été amoindrie.

L’infortuné écope de 10 ans de prison ferme et doit aussi payer une amende d’un million de franc  CFA.

Son avocat Me Marwanga Dourma qualifie le verdict de « clément » et se réjouit du fait que l’accusé ait reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Au cas contraire, précise-t-il, le sieur Admilson aurait écopé au moins 20 ans de prison  ferme surtout sous l’ancienne législature.

Le trafic illicite de drogue est d’actualité au Togo. Faisant le point de la situation sécuritaire  la semaine dernière, le Général Damehame Yark a communiqué un chiffre de  3636 kg de cannabis qui ont été saisi par les forces de l’ordre et de sécurité de janvier à juin 2019.

Fermer

FNPT 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer