Restructurer le Conseil de l’entente pour les nouveaux défis

Written by  Aoû 02, 2019

Les travaux de la 16è réunion ordinaire du comité des experts du Conseil de l’Entente ont démarré vendredi à Lomé. Pendant 3 jours, les participants venus des 5 pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo qui composent l’institution vont réfléchir aux comptes et au fonctionnement de certains organes du Conseil de l’Entente. L’idée est de remettre le Conseil  au goût du jour pour relever les nouveaux défis de l’heure.

Les travaux de la  16è réunion ordinaire du comité des experts du Conseil de l’Entente ont été officiellement ouverts par le secrétaire exécutif, Patrice Kouame en présence de Foaudjinou Komabou, secrétaire général du ministre togolais en charge des affaires étrangères.

Selon M. Komabou, la réunion de Lomé va se plancher sur les  comptes notamment les comptes financiers et sur  le fonctionnement de certains organes du Conseil de l’Entente. Des questions essentielles pour un avenir meilleur de l’institution.

« Le Conseil de l’Entente étant une des anciennes organisations qui a déjà 60 ans, il y a de quoi que tout soit encore remis à nouveau sur les rails pour que l’institution puisse continuer à faire des pas de géant dans l’intégration des pays concernés et de la sous-région entière dans la paix, la sécurité et le développement de l’espace CEDEAO et de l’Afrique de l’Ouest et partant de toute l’Afrique » a-t-il ajouté.

Le président du comité du Conseil a par ailleurs réitéré l’engagement de l’institution à se doter d’une Tour Entente au siège de l’institution à Abidjan. Cette Tour,  estime-t-il sera  un coup de pouce puisqu’il y aura des compartiments à louer et beaucoup de choses sont prévues pour que l’institution soit toujours à la hauteur sur le plan financier.

Fermer

CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer