Christian Trimua Christian Trimua

Trimua: 'Qu’Agbeyome n’oblige pas les magistrats à utiliser les moyens de contrainte' Featured

Written by  Mar 17, 2020

Le ministre togolais des droits de l’homme s’est prononcé sur la levée de l’immunité d’Agbeyome Kodjo et estime que cela lui permettra de se défendre devant la justice. Christian Trimua a invité le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro à collaborer avec la justice pour ne pas obliger les magistrats à utiliser les moyens de contraintes. Sur le dossier même, M. Trimua se félicite de la poursuite de l’opposant qui permettra, selon lui, de « maintenir l’ordre public et la stabilité » du Togo.

« Il n’est pas dans notre intension, et il me semble qu’il n’est pas non plus dans l’intention du Procureur de placer en détention Monsieur Agbéyomé Kodjo ou de le faire arrêter. Mais l’arrestation et le placement en détention sont des éléments de procédure », a déclaré Christian Trimua.

Le ministre des droits ajoute que l’essentiel pour le concerné dans ce dossier est de collaborer avec la justice pour que le placement en détention ne soit pas une obligation. A ce sujet, M. Trimua conseille à l’ancien Premier ministre qui continue de contester les résultats de la dernière élection présidentielle de ne pas obliger les magistrats à déployer les moyens de contrainte.

« C’est seulement lorsque l’on résiste à la procédure que la justice met en place les initiatives nécessaires de gré ou de force pour faire collaborer à la procédure, le mis en cause. Il me semble qu’il est de l’intérêt du député aujourd’hui de collaborer avec les magistrats et de faire en sorte qu’il puisse faire valoir son droit à la défense et qu'il ne les pousse pas à être obligés à utiliser des moyens de contrainte pour pouvoir le faire participer à la procédure », prodigue le ministre.

Sur le dossier, Christian Trimua estime que l’opposant a posé des actes flagrants et contraires au droit togolais. Et pour lui, l’ancien Président de l’Assemblée nationale et ancien Premier ministre doit être poursuivi « pour le maintien de l’ordre public et la stabilité » du Togo.

« Nous sommes dans un contexte un peu difficile. On peut noter le contexte sécuritaire, l’instabilité et les préoccupations sanitaires que nous avons aujourd’hui qui concernent toute la sous-région et le monde entier. On ne peut pas dans ces contextes, laisser perdurer des désordres. Qu’ils soient liés à une élection, à des vies familiales, ou liées à d’autres contextes, ces désordres ne peuvent pas être tolérés », dit-il.

Ainsi, Christian Trimua se félicite-t-il de la poursuite d’Agbeyome Kodjo qui permettra, selon lui, de « maintenir l’ordre public, de rétablir la stabilité » du Togo et de permettre aux togolais de vaquer librement à leurs occupations.

Le Président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) qui conteste les résultats de l’élection s’est autoproclamé Président. Agbeyome Kodjo est accusé d’atteinte à la sûreté intérieur de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nominations illégales, de création d’un site web officiel et de troubles aggravés à l’ordre public.

Lundi, 80 députés ont voté en séance plénière pour la levée de son immunité parlementaire afin de permettre à la justice de le poursuivre.

Fermer

Fermer

ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer