Togo: levée d’immunité reportée, les soldats lèvent le siège chez Agbeyome Featured

Written by  Mar 12, 2020

Les épisodes du feuilleton de la contestation électorale au Togo se poursuivent. Agbeyome Kodjo qui pourrait perdre son immunité parlementaire rejette les chefs d'accusation retenus contre lui par le procureur de la République. Pendant ce temps, le siège érigé autour du domicile de l’ancien Premier ministre depuis mercredi est levé en milieu de matinée.

La horde de forces de l’ordre et de sécurité qui a mis un blocus autour du domicile d’Agbeyome Kodjo s’est repliée jeudi en milieu de matinée. Des dizaines de soldats ont bloqué depuis mercredi tout accès au domicile de l’opposant qui conteste les résultats de l’élection présidentielle du 22 février dernier. Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro crédité de 19,46% des voix derrière Faure Gnassingbé (70,78%) considère « avoir gagné l’élection ».

Accusé par les autorités togolaises d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nomination illégale d’un Premier ministre, de dénonciations calomnieuses, … Agbeyome Kodjo pourrait voir son immunité parlementaire être levée par ses collègues députés du pouvoir. Une commission spéciale a été mise en place et a écouté mercredi son représentant, le député Kpeevey Gaby Gadzo du MPDD.

Dans un mémorandum envoyé à la Commission spéciale, l'ancien Président de l'Assemblée indique que les accusations portées contre lui sont "purement politiques et qu’on ne saurait lever l'immunité à un député pour ces faits".

« Pour la levée de l’immunité parlementaire, la loi dit que les accusations doivent être sérieuses et graves ou portant sur un délit bien plus sérieux », a expliqué Dr Agbéyomé.

Une séance plénière avait été convoquée pour ce jeudi et plusieurs observateurs ont pensé qu'elle permettrait aux députés de se prononcer sur la question de la levée de l’immunité. Mais la séance a été reportée sur vendredi.

Pendant ce temps, le siège érigé autour du domicile de l’ancien Premier ministre a été levé par les soldats qui y étaient depuis mercredi matin. Une situation qui a obligé Mgr Philippe Fanoko Kpodzro à dormir chez l’opposant.

L’équipe d’Agbeyome Kodjo remercie « les américains et les allemands qui n’ont pas croisé les bras » et salue la « diplomatie de proximité et de discrétion du Saint Siège ».

Malgré ces tracasseries, la Dynamique Mgr Kpodzro se dit décidée à continuer le combat pour la vérité des urnes.

Notons que la Cour constitutionnelle a proclamé le 3 mars dernier Faure Gnassingbé gagnant des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 22 février. Le Chef de l’Etat sortant a obtenu 70,78% des voix contre 19,46% pour l’ancien Premier ministre. Arrivé 3e avec 4,67%, Jean-Pierre Fabre demande l’annulation pure et simple de l’élection et a saisi la Cour de justice de la CEDEAO.

Fermer

Last modified on jeudi, 12 mars 2020 12:33
ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer