Présidentielle: Menacé de poursuites, l’imprimeur Toundé se prononce Featured

Written by  Mar 05, 2020

Agbeyome Kodjo, arrivé 2e selon les résultats officiels de l’élection présidentielle du 22 février dernier a accusé en début de semaine Razaki Olofindji Babatunde d’avoir été un acteur de la « fraude électorale » au Togo. Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro a annoncé qu’il traduira devant les tribunaux l’imprimeur béninois. Le patron de l’imprimerie Tounde rejette toutes les accusations.

L’ancien Premier ministre togolais, qui conteste les résultats issus de l’élection présidentielle, dénonce des « fraude, des bourrages d’urnes avec des bulletins prévôtés » lors du scrutin du 22 février dernier.

Pour Agbeyome Kodjo, ces pratiques n’ont été possibles que grâce à la complicité de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et de l’imprimeur béninois Razaki Olofindji Babatunde.

La dynamique Mgr Kpodzro a déclaré que les choses ne devraient pas en rester là et que l’imprimeur sera poursuivi pour « complicité » dans cette forfaiture.

« Nous allons poursuivre l’imprimeur. La CENI a commis un crime contre le peuple », avait indiqué lundi Dr Kodjo.

L’imprimeur béninois a rejeté les accusations, dénonçant par la même occasion des « allégations ». Pour se défendre, Razaki Olofindji Babatunde révèle que les bulletins de vote pour le compte de l’élection présidentielle au Togo ont été confectionnés sous haute surveillance policière.

« J’ai fabriqué les bulletins de vote sous haute surveillance des militaires du Bénin du début jusqu’à la fin et à l’escorte. Je n’ai jamais fait des procès-verbaux dont ils parlent », se défend-il.

Le responsable de l’imprimerie Tundé refuse toute proximité avec le Chef de l’Etat togolais et demande à ces accusateurs d’apporter le rapport de constat d’huissiers qui a attesté de l’existence de ces bulletins pré-estampillés.

« Je n’ai pas effectué des surplus de bulletins, c’est une commande que j’ai faite en un seul lot; donc c’est des allégations. Puisque lui-même a dit qu’il a déjà saisi le tribunal, tant mieux qu’il aille très vite et qu’il vienne avec ses preuves », a-t-il.

La Cour constitutionnelle togolaise a proclamé les résultats définitifs de l’élection présidentielle le mardi dernier. Agbeyome Kodjo, qui se considère toujours comme Président élu, continue de rejeter les résultats. Il a d’ailleurs « nommé » un Premier ministre et annonce son gouvernement pour prochainement.

Fermer

Last modified on jeudi, 05 mars 2020 15:24
ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer