Gerry Taama après son investiture Gerry Taama après son investiture

Togo: Gerry Taama dans la peau d'un "autre président" en 2020 Featured

Written by  Aoû 24, 2019

Le Nouvel engagement togolais (NET) a tenu samedi son congrès extraordinaire à Lomé. Cette assemblée a été marquée par l'investiture du candidat du parti à l'élection présidentielle de 2020. Et c'est le président du parti, Gerry Taama qui a été choisi par les congressistes pour porter son étendard à cet important rendez-vous électoral. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 promet tout mettre en œuvre pour devenir le nouveau président du Togo en 2020.

Pour Gerry Taama, il est possible d'avoir un autre président au Togo en 2020. Le président candidat du NET s'engage à le prouver lors des élections présidentielles dont les préparatifs doivent démarrer incessamment.

L’investiture du candidat du <NET a été le fruit de sa victoire aux primaires qui ont eu lieu au sein du parti. Le député à l’assemblée nationale est à nouveau le porte étendard de son parti à la présidentielle de 2020 après 2015.

Pour lui, la campagne présidentielle de 2020 sera un challenge pour le parti. Soit le NET perd ou il apprend. Mais il va devoir  se mouler dans une aventure collective qui hissera le parti au palmarès des grands partis du Togo.

Le 1er candidat de l’opposition pour le scrutin du 2020 soutient que les élections étant désormais à deux tours, il peut,  en ratissant large, rendre possible la tenue d’un second tour. Mais à condition que les autres partis de l’opposition  fassent de même, par un maillage serré du territoire. Au second tour l’union de l’opposition s’imposera à tous les partis.

« Si nous nous retrouvons au 2è tour, nous partons du principe que les autres partis  vont nous appuyer et s’il y a une autre formation politique de l’opposition qui va au 2è tour automatiquement nous l’appuierons pour rendre possible et accessible cette alternance », a révélé l’ancien officier des FAT.

Taama précise que le NET entend profiter des élections présidentielles pour préparer les élections législatives de 2023. Pas de temps à perdre pour une formation politique qui vise un minimum de 15 députés dans la prochaine législature.

« Nous allons retourner sur le terrain  pour rencontrer non seulement les militants mais aussi  les sympathisants pour leur dire qu’il ya une autre  façon de faire la politique au Togo et surtout pour leur dire qu’un autre président pour  ce pays est possible et nous espérons que ce président c’est celui du NET », a-t-il ajouté.

Fermer


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on samedi, 24 août 2019 21:38
TGCEL
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer