NSIA prend l’initiative de l’assurance des risques politiques et terrorisme

Written by  Jan 18, 2020

NSIA Assurance  adapte ses services aux réalités sécuritaires de l’heure. La compagnie d’assurance inclut désormais dans ses contrats les risques politiques et terrorisme.  Ces nouvelles garanties ont fait l’objet d’un séminaire de formation qui a réuni vendredi à Lomé l’ensemble des courtiers du marché.

Le séminaire de formation sur l’assurance des risques politiques et terrorisme a été organisé par NSIA Togo avec le soutien de CICA-RE.

L’unique communication du jour a été faite  par Losseni Sangare. Le directeur des Opérations Non Vie à la CICA-RE dans sa présentation a dans un premier temps relevé les secteurs industriels et les activités visés par le terrorisme et les actes de violence politiques ainsi que les garanties qui pourraient leur convenir pour une meilleure couverture.

Dans une 2è partie, il a évoqué  la vision stratégique d’assurances relatives aux risques de terrorisme et de violence politique.

Enfin, une aperçue des différents wordings  a été faite pour apporter un appui aux souscriptions.

En somme, il ressort que l’assurance’’ terrorisme’’ mondiale peut  s’adapter aux besoins de nombreux secteurs industriels que tels que les défaillants, les grands magasins, les hôtels, les voyagistes, les parcs d’attraction, l’événementiel, les banques et institutions financières et  les sociétés immobilières entre autres.

Par ailleurs, on note qu’ il est désormais  institué une protection contre la perte d’une entreprise étrangère suite à une action gouvernementale ou un cas de force majeure politique et une protection contre la perte de l’usine ou des équipements suite à une action gouvernementale, une guerre ou des troubles politiques…

Autrefois  exclue  des contrats de NSIA, l’assurance des risques politiques et terrorisme va rassurer davantage les clients.

« Anciennement dans nos contrats c’est exclu. Quand un client a un sinistre et que vous lui dites que c’est exclu, vous pouvez comprendre qu’il soit fâché. Pour mon expérience personnelle quand j’étais DG de NSIA au Mali, c’était l’année où il y a l’attaque de Radisson en novembre 2015. L’hôtel était assuré par NSIA mais le risque terroriste était exclu du contrat et quand il y a eu l’attentat nous avons dit au client que nous ne pouvons pas couvrir parce que c’était exclu du contrat. Et c’était l’agacement total » a ressassé, Constant Yao Djeket, Directeur général de NSIA-Togo.

CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer