Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Josée Manawezoué Patassé Josée Manawezoué Patassé © TBN

Josée Patassé: "Nous avons suspendu la grève mais nous restons en alerte" Featured

Written by  Jui 26, 2019

Le SYNBANK et le SYNASSUR ont suspendu mercredi leur grève sèche entamée mardi pour protester contre le licenciement de 9 agents par NSIA. Les syndicats exigeaient également le départ des deux Directeurs des filiales NSIA Assurances au Togo. A l'issue d'une Assemblée générale tenue mercredi, ils estiment avoir trouvé satisfaction à 80% de leurs exigences. La Secrétaire générale du Syndicat des employés et cadre de banques, des établissements financiers et des assurances du Togo (SYNBANK) estime qu'il n'y a pas de raison de continuer la grève. "Il n'y a pas de raisons de continuer la grève. Toutefois, nous avons juste suspendu le mot d'ordre. Nous restons en alerte et nous suivons la suite", a déclaré Josée Manawezoué Patassé dans l'interview ci-après.

Pourquoi avoir suspendu la grève sensée durer 72 heures ?

Nous avons décidé de suspendre la grève depuis 10 heures ce mercredi. Cette décision fait suite à l'entretien que nous avons eu mardi après-midi avec le ministre de l'économie et des finances, Sani Yaya. Mardi quand nous étions en Assemblée générale, il a demandé à nous rencontrer et nous étions avec lui.

Les discussions ont été franches. A l'issue, le ministre a pris toutes nos doléances en compte. Et à ce jour, nous pensons que nous avons 80% de satisfaction au vu des revendications que nous avons posées.

Vous exigez le départ des 2 directeurs des filiales NSIA Assurances et la réintégration de vos 9 camarades licenciés. Ces points ont-ils obtenu une solution ?

Effectivement, dans nos revendications, nous avons demandé la réintégration de nos camarades licenciés. Nous avons eu une discussion avec ces derniers et suite à tout ce qui se passe dans la société NSIA, ils sont dégoûtés et ne veulent plus retourner dans cette atmosphère.

Pour ce qui est du départ de Chantal Bosso et de Constant Yao Djeket, la question a été abordée avec le ministre. Le groupe NSIA a été vraiment sonné et il lui appartient de tirer la conclusion de ce que les 2 responsables au Togo sont décriés. Et s'ils doivent partir, nous n'avons quand-même pas obtenu une date dans ce sens. 

Nous avons juste la certitude que nos doléances ont été prises en compte par notre ministre de tutelle et qu'il n'y a pas de raisons de continuer la grève. Toutefois, nous avons juste suspendu le mot d'ordre. Nous restons en alerte et nous suivons la suite.

Que deviendront alors vos camarades licenciés ?

Ayant pris connaissance de leur décision, le ministre de l'économie et des finances a promis lors de la rencontre que nous avons eue avec lui de les recaser dans d'autres structures de la place. Il a promis le faire le plus tôt possible dans la mesure du possible. Tous les 9 devront se retrouver prochainement dans d'autres institutions financières.

Quid de leur dédommagement par NSIA-Togo ?

Cette question est en cours de règlement depuis la rencontre avec le ministre en charge du travail et c'est quelque chose qui est acquise. Le Groupe NSIA a accepté de recalculer les droits et nous pensons qu'il n'y aura pas d'autres problèmes.

Interview réalisée par la Rédaction


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on mercredi, 26 juin 2019 14:09
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer