Illustration Illustration

Rôle des députés pour un financement conséquent du secteur social

Written by  Jui 22, 2016

Les financements publics des secteurs sociaux du Togo ont connu pendant ces cinq (5) dernières années une progression de 77%. De 84 milliards d'allocations de francs CFA  budgétaires en faveur des secteurs sociaux en 2009, ces montants ont atteints cette année 149 milliards. C'est ce qui ressort de l'étude du budget de l'Etat présenté mercredi aux députés de l'assemblée nationale. 

 

L'étude en question a été réalisée par le Centre Autonome d’Etude et de Renforcement des capacités pour le Développement au Togo (CADERDT).

Commanditée par le Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), cette étude avait pour objectif d’analyser les budgets des secteurs sociaux sur la période  2009-2014 afin  d’évaluer,  d’une part, leur conformité aux engagements pris par l’Etat togolais et de  fournir, d’autre part,  des pistes d’une meilleure prise de décision dans le financement des secteurs sociaux au Togo.

Pour le Représentant résident  de l’UNICEF au Togo, Dr Isselmou Boukhary, il ne fait plus aucun doute que le financement du secteur social est au cœur des politiques publiques et des stratégies de  développement au Togo.  

La feuille de route du mandat social du Chef de l’Etat, la feuille de route du gouvernement  ainsi  la Stratégie de Croissance Accélérée pour la Promotion de l’Emploi (SCAPE) en sont, à son sens, une illustration.

« Une prise en compte plus importante des secteurs sociaux dans les financements publics va permettre de renforcer le capital humain et de contribuer à un développement socio-économique réel tant au niveau local que national », souligne-t-il. 

Cette étude a pris en compte les secteurs de l’Education, de la Santé, de la Protection sociale, de l’action sociale, de l’Eau et de l’Assainissement.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer