Louis KAMAKO

Louis KAMAKO

Le Conseil National de la Jeunesse du Togo  (CNJ-Togo)  va profiter de la présidentielle de février 2020 pour  se mettre davantage en orbite. De concert avec ses réseaux partenaires, la représentation de la jeunesse togolaise a lancé samedi à Lomé le « dialogue constructif entre les jeunes et les leaders de partis politiques et indépendants ». Le projet se résume à l’organisation des journées de dialogue au cours desquelles, les candidats en lice pour le scrutin vont débattre de leur projet de société avec les jeunes.

NSIA Assurance  adapte ses services aux réalités sécuritaires de l’heure. La compagnie d’assurance inclut désormais dans ses contrats les risques politiques et terrorisme.  Ces nouvelles garanties ont fait l’objet d’un séminaire de formation qui a réuni vendredi à Lomé l’ensemble des courtiers du marché.

L’Institut de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED) sonne la mobilisation pour le financement  du 5e Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH-5). Il  s’est entretenu jeudi à Lomé avec des partenaires financiers et techniques sur l’accompagnement et le financement du RGPH-5. La réunion a été présidée par le ministre de la planification du développement et de la coopération. Ayawovi Demba Tignokpa  a sollicité l’appui inconditionnel des partenaires pour la réussite de ce  recensement.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a échangé jeudi  avec des jeunes sur la non-violence et la nécessité de préserver un climat de paix avant et après la période électorale. C’était dans le cadre du projet «ArtPart 2020 ». La rencontre a enregistré la participation des dizaines de  jeunes, majoritairement responsables d’ONG qui se sont portés volontiers  à accompagner le processus électoral pour un scrutin apaisé.

Les forces du consensus démocratique requinquent les troupes pour de nouvelles marches de protestation. Composées d’organisation de la société civile, des partis politiques, des candidats déclarés et des citoyens sans étiquettes politiques, elles ont exhorté mercredi les Togolais vivant sur le territoire et dans la diaspora à se tenir prêts pour de grandes manifestations populaires.

Gerry Taama a renoncé à se porter candidat à la présidentielle du 22 février prochain au Togo. Il est en tournée pour expliquer cette décision aux fédérations de son parti en région. La région des plateaux a accueilli la première étape de la tournée. A l’occasion, M. Taama a donné une consigne de vote à ses militants.

Au Togo comme partout dans la sous-région, la problématique de la transhumance devient de plus en plus inquiétante. Presque chaque mois, quelque part dans une localité il y a un affrontement sanglant qui oppose cultivateur et éleveur  à cause de la dévastation des champs par les  animaux. Pour aider à décrisper les tensions, le ministère en charge de l’agriculture au Togo a choisi de s’appesantir beaucoup sur le Plan Opérationnel de Gestion de la Transhumance (POGT) 2020 au cours du nouveau Forum National du Paysan Togolais qui a lieu du 23 au 25 janvier prochains à Kara.

Le candidat de la coalition des Rassembleurs se retire de la course à la présidentielle de 2020. Ce dernier souhaite mettre l’intérêt général au-dessus de toute ambition personnelle. Il veut surtout être un soutien indéfectible pour le candidat désigné par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer