Breaking News

Les gay-mans du Bénin qui ont échappé au coup de filet des autorités sécuritaires du Bénin ont investi certains quartiers de Lomé et de sa périphérie notamment Bè, Baguida et Avépozo. Et les citoyens togolais se mobilisent pour signaler leurs faits et gestes aux autorités. Jeudi, une dizaine de ces criminels a été arrêtée par la police togolaise dans une maison dans le quartier Bè à Lomé.

Traqués depuis quelques jours par les autorités béninoises, les « gay-mans », qui s’adonnent aux crimes rituels pour se faire de l’argent facile sont signalés au Togo. Selon les autorités policières béninoises, plusieurs de ces individus dépourvus de toute moralité ont pris la direction du Togo pour échapper à l’opération policière. Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark est interpellé. Pour plusieurs citoyens, le Colonel doit agir dès maintenant pour éviter d’être dans la réaction après les forfaitures.

La Chambre Correctionnelle du tribunal de première instance de Lomé a rendu son verdict  le 17 octobre 2017, en condamnant le couple ASSIGBE Kokouvi et AFANOU Afi à une peine d’emprisonnent de six (6) mois ferme et à payer une amende de 200 000 FCFA chacun pour capture, circulation et commercialisation illégale de soixante et six (66) bébés tortues et de cinq (05) carapaces de tortue marine. A titre de dommages et intérêts, ils ont été condamnés à verser chacun une somme de 500 000 FCFA, à la partie civile qu’est le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF).

Les agents du commissariat de la ville de Dapaong ont arrêté le 26 juin dernier, deux personnes pour trafic de quatre (4) pointes d’ivoire, deux (2) peaux de ratel, une (1) peau de civette, deux (2) peaux de serval et une (1) peau de chacal. L’opération était menée en collaboration avec EAGLE-Togo.

Trois trafiquants d'espèces animales sont actuellement  dans les mailles des forces de l'ordre du Togo. Les sieurs Mohamed Adamou,  Ablam  Kolegain et Mohamadou  Ayouba ont été surpris  le 19 avril dernier  par les agents de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et du  Blanchiment (OCRTIDB) en possession de sept cent quatre-vingt-deux (782) peaux de pythons royaux.

La gendarmerie togolaise vient de réaliser un nouvel exploit ce week-end. Un trafiquant d’enfants qui venait de voler 5 enfants dans la nuit de vendredi à samedi dans les préfectures de Vo et de Yoto a été arrêté près d’Anfoin.

La police nationale a mis le grappin sur un trafiquant d'organes  humains  le 16 octobre dernier à Tabligbo dans le Yoto. Le nommé Mawuli Tchakpo, puisque c'est de lui qu'il s’agit, a été présenté mercredi à la presse. 

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer