Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) s’engage dans la lutte contre la pénurie du sang. L’organisation a lancé mardi à Lomé l’opération « Sang pour Sang ». L’initiative vise à collecter du sang pour arriver à bout de la pénurie qui est notée au Togo ces dernières années. L’organisation entend mobiliser 1,250 milliards de Fcfa pour collecter 75000 poches de sang afin d’équiper 5 localités togolaises.

Au Togo, les hôpitaux et le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) éprouvent du mal à répondre aux demandes sans cesse croissantes du sang. Le besoin actuel du pays se chiffre à environ 70.000 poches par an. Mais seulement 36 000 poches de sang sont données annuellement. Une partie de la quantité manquante est importée. Des initiatives sont prises ces derniers temps pour inciter les citoyens à donner de leur sang. Mardi, l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) a également lancé un projet pour appuyer le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) dans la collecte de 50% du gap.

La campagne "100 milles poches pour le Togo" initiée par l'Union de la Presse Francophone, section Togo (UFP-Togo) a démarré samedi à Lomé avec "Mon Sang pour une vie". L'opération de don de sang dont les principaux acteurs sont les journalistes du Togo a permis de collecter 233 poches de sang. Une satisfaction pour l'organisation présidée par Loïc Lawson.

Les centres de santé du Togo sont en manque criard de sang. Conséquence, le taux de mortalité dû à l’anémie prend de jour en jour de l’ampleur. La situation inquiète l’Association pour la promotion des biologistes médicaux au Togo (APBM-Togo) qui a décidé de réagir en bon patriote. Elle a lancé vendredi une opération d’urgence dénommée « Don du Sang ». L’objectif visé est d’arriver à recueillir 150 poches de sang pour venir en aide aux nécessiteux.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer