UE COVID

Le ministère togolais de la santé vient de valider un projet dénommé « corridor de soins ». Le projet est initié par le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT). Il sera  bientôt lancé dans tous les hôpitaux au Togo.

Solidarité Togo Vaincre CoVid-19 a offert mardi à Lomé, un chèque de 1.000.000 de FCFA et 5000 bavettes au Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT). L’action s’inscrit dans le cadre de l’appel de solidarité lancé par le chef de l'Etat, Faure Gnassingné pour lutter contre la Covid-19 au Togo. Les donateurs affirment ainsi leur engagement à accompagner le personnel soignant qui est quotidiennement au front.

Les enseignants chercheurs de l’université  de Lomé et la Solidarité Covid-19 Togo ont fait chacun de nouveaux dons au Synphot samedi à Lomé. A l'occasion, les enseignants recommandent au gouvernement togolais de rendre obligatoire le port des masques. Quant à la Solidarité Covid-19 Togo, elle en appelle à un renforcement des gestes barrières.

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a reçu jeudi un nouveau soutien dans le cadre de la campagne nationale Solidarité pour le personnel soignant. La société Evamé lui a apporté un appui évalué à plus de 11 millions de francs CFA.

Le Syndicat  national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a reçu mardi de l'Ecole Supérieure d'Audit et de Management (Esam) de matériels de protection contre le coronavirus. Cette remise s'inscrit dans le cadre de la campagne nationale "Solidarité pour le personnel soignant du Togo".

Les Enseignants chercheurs de l'université de Lomé sortent le grand jeu. Pour témoigner de leur fort engagement dans la riposte contre le coronavirus au Togo, ils ont offert samedi d'importants lots de matériels de protection et de kits alimentaires au Synphot et à deux orphelinats de la place. C'est le même jour choisi par la diaspora réunie au sein de Solidarité Covid-19 Togo pour soutenir la Campagne "Solidarité pour le personnel soignant".

Les Enseignants chercheurs ont donné au Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot)  150 litres de gels hydroalcooliques, des masques chirurgicaux et artisanaux, plus d'une dizaine de cartons de l'eau minérale, des cafés, des sucres et d'huile entre autres.

Dans le même temps, ils ont offert à l'orphelinat Tuisa sis à Agoe, Lomé, 4 sacs riz de 50 kilos, 1 bidon d'huile de 25 litres,  des cartons de spaghetti et un carton de tomate en boîte pour aider le centre à nourrir les 40 enfants qu'il a en sa charge.

La même composition de vivres a été offerte à l'orphelinat La Solution basé à Adéticope. 

Les lots offerts ont été possibles grâce à la contribution individuelle de chaque enseignant. Pour ces universitaires, il s'agit d'être tout près des nécessiteux en ce moment de crise sanitaire.

"Nous voulons montrer aux uns et autres à quel point nous nous sentons concernés par ce qui se passe actuellement dans notre pays. Au-delà de tout nous sommes tous des citoyens d'un même pays", a expliqué Hodabalo Anate, l'un des donateurs.

La diaspora togolaise joue sa partition

Dans la même configuration, Solidarité Covid-19, un regroupement des praticiens hospitaliers de la diaspora a soutenu le Synphot avec 5 mille masques chirurgicaux, 900 masques RV,  250 litres de gels hydroalcooliques et 250 gangs chirurgicaux.

Le Prof Vincent Koumako qui a remis les matériels à la trésorerie générale a précisé que ce n'est qu'une première étape. D'autres lots viendront pour aider le Synphot à réussir la campagne "Solidarité pour le personnel soignant".

"La diaspora estime que le Synphot connaît bien le besoin sur le terrain et peut répartir les matériels de façon équitable" a ajouté le donateur.

La cérémonie de remise de tous ces dons s'est déroulée à la maison de la santé, siège du Synphot.

Fermer

Le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR) exprime sa solidarité au corps médical. Le parti politique a offert jeudi au Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (synphot) des masques et une somme d'un million de francs CFA pour soutenir la campagne "Solidarité pour le personnel soignant". Un geste ô combien généreux selon les bénéficiaires qui se disent être motivés davantage pour guérir les patients atteints du coronavirus au Togo.

A ce jour, le Togo a enregistré 76 cas confirmés au coronavirus dont 48 sont actifs, 25 guéris et 03 décès. Au total 2069 tests de dépistage ont été effectués sur l’ensemble du territoire. Pendant ce temps, le personnel soignant attend avec impatience la sortie de l’hôpital d’un des médecins contaminés par la maladie.

Le 31 mars dernier nous informions de la contamination de 3 médecins et 1 infirmier par le coronavirus.  Depuis lors, ils sont hospitalisés au CHR Lomé commune où ils suivent des soins comme les autres patients.

En milieu de semaine, le Secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a rassuré la presse sur leur état de santé.

« Ils (les médecins et l’infirmier, NDLR)  sont toujours en observation à l’hôpital mais ils vont relativement bien. Nous ne nous plaignons pas trop de leur état » a indiqué Dr Gilbert Tsolenyanu mercredi à l’issue d’une tournée de dons à certains centres de santé à Lomé.

Les médecins et l’infirmier infectés ont été en contact avec des patients du covid-19. C’est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles le Synphot a  lancé la campagne de solidarité pour le personnel soignant : exprimer une  marque de soutien qui servira à une protection collective aux agents de santé face à la pandémie du covid-19.

« C’est pour cela que nous nous redoublons d’efforts pour avoir les éléments de protection pour tout le personnel soignant…Nous sommes plus de 11.000 agents de santé au Togo, et l’estimation qu’on a faite est à plus de 3 milliards de francs CFA si nous voulons vraiment avoir de matériels pour cette période d’Etat d’urgence sanitaire que le président a décrété » a rappelé Dr Tsolenyanu.

Fermer

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) reste au front pour rompre la chaîne de contamination de la pandémie du coronavirus  au Togo. En lien avec sa campagne de solidarité pour le personnel soignant, le Syndicat a équipé mercredi  des  centres de santé en matériels de protection. Dr Gilbert Tsolenyanu a profité de l’occasion pour lancer un nouvel appel aux bonnes volontés à  soutenir l’initiative.

L’élection présidentielle de 2020 est au centre des préoccupations. Le Groupe de six organisations de la société civile togolaise invite les autorités gouvernementales à créer les conditions sine qua non de crédibilité et de transparence. A 2 mois de la tenue du 1er tour de l’élection, ce consortium d’organisations assure que cela est le gage d’une meilleure implication de tous les acteurs politiques.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer