Mgr Philippe Fanoko Kpodrzo a invité jeudi, le leader national de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) à surseoir à son projet de le traduire en justice. Pour le prélat, on ne blague pas avec n'importe quel homme de Dieu. Dans la foulée, l'initiateur de la Dynamique Monseigneur Kpodrzo (DMK) affirme qu'il continuera par se battre jusqu'à ce que Faure Gnassingbé laisse le pouvoir à Kodjo Agbéyomé.

Agbeyomé Kodjo   a fait jeudi sa première sortie médiatique après sa libération par la justice togolaise le 24 avril dernier. Entouré des membres du collègue de ses avocats et des responsables de la Dynamique Monseigneur Kpodzro, le candidat à l’élection du 22 février s’est  prononcé  entre autres sur l’assassinat du colonel Bitala Madjoulba, l’infection au coronavirus des militants de la Dynamique détenus à la prison civile de Lomé et sa liberté conditionnelle. Selon l’ancien Premier ministre, personne ne pourra lui enlever la conviction qu’il est le gagnant du dernier  scrutin présidentiel  au Togo.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK)  accuse le pouvoir d’être le responsable de l’infection au coronavirus de ses membres détenus à la prison civile de Lomé. Elle dénonce un « laisser-aller » dans le respect des mesures barrières à la maison d’arrêt de Lomé. Par conséquent, elle demande que des enquêtes soient ouvertes pour déterminer quand et comment ces détenus en sont arrivés à contracter le virus.

La dernière sortie de Herman Jay Cohen sur le Togo passe mal. Le diplomate américain qui annonce dimanche la fuite du président Faure Gnassingbé du pays est contredit aussi bien par le pouvoir que par la Dynamique Mgr Kpodzro. Dans les deux camps tout n'est qu'une pure  invention de l'ancien  sous-secrétaire d'État américain aux Affaires africaines.

La Dynamique Mgr Kpodzro ne lâche pas l’affaire. Alors que son candidat et les autres leaders sont placés sous contrôle judiciaire et interdits de parler de la dernière élection présidentielle, la branche internationale de l’organisation maintient le flambeau de la contestation du régime togolais. Dans un long message diffusé lundi à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du Togo, la Dynamique entend « combattre Faure Gnassingbé sur tous les fronts » pour que l’alternance soit une réalité.

Arrêtés mardi dernier et conduits manu-militari à la gendarmerie, Agbeyome Kodjo et ses soutiens ont été libérés vendredi, tard dans la soirée. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Le juge d’instruction en charge de leurs dossiers leur a interdit la contestation de la victoire de Faure Gnassingbé.

Les habitants de la maison d’Agbeyome Kodjo ne sont pas au bout du supplice. Le domicile a enregistré jeudi une nouvelle visite inattendue d’une horde de soldats alors que le propriétaire est gardé à la Gendarmerie depuis mardi. Dans le même temps, Fulbert Attisso et Brigitte Adjamagbo-Johnson qui ont répondu à la convocation du SCRIC jeudi sont priés d’y retourner vendredi.  

Le supplice continue pour la Dynamique Mgr Kpodzro, organisation ayant soutenu la candidature d’Agbeyome Kodjo à la dernière élection présidentielle. Après l’arrestation spectaculaire de l’ancien Premier ministre et un dur interrogatoire imposé à Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, la Gendarmerie vient de convoquer Fulbert Attisso, le président du parti Le Togo Autrement et Brigitte Adjamagbo-Johnson, la Secrétaire générale de la CDPA.

Des Églises méthodistes, évangélique presbytérienne et catholique du Togo ont décidé d'aider à décrisper la tension socio-politique au Togo. Elles annoncent une rencontre éminente avec des acteurs politiques. Mais d'ores et déjà, elles rassurent que la libération d'Agbeyome Kodjo rendraient les choses faciles.

Les conditions dans lesquelles Agbeyome Kodjo a été arrêté mardi sont décriées par plusieurs acteurs. Mais pour le gouvernement togolais les choses ne pouvaient se passer que de cette façon. Le ministre de la Fonction publique qui se prononçait mercredi sur le sujet affirme que le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro à l’élection présidentielle du 22 février n’est pas malade. Gilbert Bawara, qui égratigne les évêques, accuse le Président du MPDD d’avoir défié l’autorité de l’Etat et de la justice.

ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer