Patrick Lawson-Banku est revenu mercredi sur les raisons qui ont poussé l’Alliance Nationale pour le  Changement (ANC) à quitter la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise.  Selon le 1er vice-président du parti, si cela ne tenait qu’à Jean-Pierre Fabre, l’ANC n’allait jamais claquer la porte du regroupement de l’opposition. L’ancien chef de file de l’opposition aurait finalement cédé sous la pression des responsables du parti. Par ailleurs M. Lawson-Banku assure qu’avec un milliard de franc CFA, l’ANC va terminer la lutte.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer