Breaking News

Le sit-in organisé samedi à Lomé pour exiger le départ de Claude Leroy de la tête de la sélection nationale togolaise n’est pas allé à son terme. La manifestation, pourtant autorisée devant le Stade Municipal de Lomé, a été dispersée à coups de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre et de sécurité.

Le président de la Délégation spéciale de la commune de Kara, faisant office du maire de la ville vient d'interdire les manifestations prévues samedi contre le CFA. Une lettre a été envoyée jeudi au représentant du Comité national anti-CFA dans ce sens. Seul le sit-in prévu devant l'ambassade de France au Togo par ce comité que préside le pasteur Edoh Komi pourra se tenir.

L’Université de Lomé s’érige en rempart contre les migrations illégales de la jeunesse togolaise  en  générale et celle estudiantine en particulier. De concert avec le Mouvement Martin Luther King (MMLK), elle a rassemblé lundi les acteurs universitaires, les étudiants, les Organisations de la Société Civile et les victimes des migrations illégales autour d’une table ronde pour réfléchir à la question. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la Journée Internationale des Migrants, commémorée chaque 18 décembre.

L'opinion publique togolaise pense que les frais au Togo pour se procurer le certificat d'origine, papier nécessaire à l'établissement du certificat de nationalité est beaucoup trop élevé et n’est pas à la portée de la bourse du citoyen lambda et le Mouvement Martin Luther King (MMLK) du pasteur Edoh Komi exprime sa préoccupation sur le sujet.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) lève de nouveau la voix et évoque le triste sort des enseignants volontaires du Togo. Dans un communiqué rendu public mercredi, le mouvement appelle le gouvernement à agir avec circonspection pour régler les arriérés dus et accélérer le processus d'intégration de ces derniers au corps des enseignants du Togo.

Il n’est plus un secret pour personne que la question foncière est devenue une préoccupation essentielle pour les autorités à cause du fait que les conflits fonciers mettent à mal depuis des décennies le vivre ensemble au Togo. A côté des litiges connus de tous, se développe désormais un phénomène de destruction des réserves administratives et de confiscation des propriétés foncières des citoyens. La question a intéressé le Mouvement Martin Luther King (MMLK) du Pasteur Edoh Komi qui révèle une nouvelle forme d'arnaque et de fraude orchestrées par les géomètres et certains agents de l'Etat.

La population de Sadayamé dans le canton de Hahotoe est en proie aux machinations des hommes d'affaire véreux et aux conséquences graves d'un drame environnemental. Le Mouvement Martin Luther King, la voix des sans voix (MMLK) tire la sonnette et interpelle les autorités togolaises.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) tacle de nouveau le ministre Ninsao Gnofam et le groupe CECO BTP. Après un précédent communiqué dans lequel il traite le ministre togolais des infrastructures et des transports de menteur, il revient sonner ce dernier pour le réaménagement du boulevard Jean Paul II qui fait la honte de la capitale.

Depuis quelques jours, la répression de la vente illicite du carburant et la traque des vendeurs a pris un nouveau tournant. Elle devient de plus en plus sanglante au vu des dégâts humains qu’elle cause sans oublier les nombreux dégâts matériels qui suivent. Qu’est-ce qui justifie de telles bavures ? Plusieurs togolais se posent la question et le MMLK pense avoir trouvé la réponse.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) remet sur le tapis l'importance de l'examen de Probatoire dans le système éducatif de nos jours. Le Mouvement du Pasteur Komi Edoh qui, dans un communiqué s'interroge sur l'utilité de cet examen, parvient à conclure que le gouvernement togolais doit organiser des états généraux de l'éducation afin de procéder aux réformes indispensables aux exigences actuelles.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer