L’Union internationale de la presse francophone, section Togo a réagi mercredi à l’assignation en justice de Marc Aboflan, Directeur de Elitedafrique.com par Kamal Adjayi. Dans un communiqué signé de son président Loïc Lawson, l’organisation invite M. Adjayi, actuellement candidat aux élections locales pour le compte du parti au pouvoir, à privilégier la voie du dialogue.

Kamal Adjayi, candidat de l’Union pour la République (UNIR) dans la commune de Golfe 3 (Bè-Ouest) compte remporter les élections municipales du 30 juin. A l’entame de la campagne électorale vendredi, il a rassemblé les militants de son parti dans cette commune avec qui il a échangé sur les besoins de cette commune. A l’issue, il a sollicité leurs suffrages pour poursuivre le développement de la zone.

Le 59e anniversaire de l’indépendance du Togo n’est pas passé inaperçu dans la zone 5 de Lomé. Les femmes et les jeunes rassemblés autour des cadres du milieu ont observé le 27 avril à leur manière par des chants et des danses. La célébration a été rehaussée par la présence de l’ancienne ministre Nathalie Bitho et de Kamal Adjayi.

Kamal Adjayi a vivement protesté jeudi contre des informations publiées par Jeune Afrique et Elite d’Afrique le faisant passer pour le soutien sur qui l’ancien ministre François Boko pourrait s’appuyer en local pour son projet présidentiel. Le président du mouvement « Engagement pour l’avenir » dénonce des informations mensongères et annonce une suite judiciaire à l’affaire. M. Adjayi qui se dit militant convaincu du parti Union pour la République (UNIR, au pouvoir), affirme ne pas connaître l’ancien ministre togolais, dont le retour au pays n’a pas été possible le 28 mars dernier. « Je ne le connais ni d’Adam ni d’Eve », a-t-il insité.

Kamal Adjayi continue d’apporter sa pierre à l’élévation de l’édifice national. Il a de nouveau manifesté sa solidarité vendredi à des femmes parturientes de l’hôpital secondaire de Bè. Accompagné de son équipe, M. Adjayi a remis à ces femmes des présents devant leur permettre de prendre soin des nouveau-nés.

Engagement pour l’Avenir (APE) a observé samedi à Lomé une après-midi  festive pour la première fois de son histoire. L’événement s’est déroulé au lycée Tokoin Centre et a permis à la jeunesse togolaise de s’égayer et de célébrer les valeurs civiques et citoyennes. C’était une aubaine pour le président du mouvement, Kamal Adjayi d’inviter les jeunes à sortir du clivage politique et à s’engager pour le développement du Togo.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer