UE COVID

Il y a eu  du mouvement dans la maison de Jean Pierre Fabre mercredi. Le président national de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a reçu une visite inopinée des conducteurs de taxi motos qui,  disent-ils,  sont allés lui apporter un soutien moral. M. Fabre a au cours des échanges rassuré ses hôtes qu'il est toujours l'homme politique "intègre" qui ne change pas.

L’ex-Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre s’est prononcé sur l’actualité sociopolitique à l’occasion de la commémoration du 60e anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale. L’opposant dresse le constat d’une mauvaise gestion d’une « dictature militaire et clanique » et estime que le peuple doit continuer la lutte pour sortir le pays de l’impasse.

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a indiqué mardi que les chiffres définitifs de la présidentielle du 22 février publiés par la Cour constitutionnelle confirment le caractère frauduleux et factice, fantaisiste et farfelu des résultats de ce scrutin. Pour le parti, les  prestations de la Haute juridiction  ne sont qu’une mystification qui ne repose sur aucun résultat provenant des procès- verbaux régulièrement validés par les 9.389 bureaux de vote officiels de la CENI. L’ANC dit avoir saisi la Cour de Justice de la CEDEAO sur le sujet et demande l’annulation du scrutin.

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) conteste à son tour les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février au Togo. Après le candidat de la dynamique Mgr Kpdrzo, le parti de Jean-Pierre Fabre a qualifié lundi les chiffres de la CENI de fantaisiste, manifestement fabriqués. Pour l’ANC, il s’agit d’un  nouveau coup de force électoral perpétré sans la moindre retenue, exactement comme ce fut le cas pour les cinq derniers scrutins présidentiels au Togo.

L’alliance nationale pour le changement (ANC) s’est prononcée sur l’élection présidentielle à laquelle son candidat Jean-Pierre Fabre a pris part. Pour le parti orange, les premières tendances mettent en tête les candidats du MPDD (Agbeyome Kodjo et de UNIR (Faure Gnasssingbé).

Jean-Pierre Fabre a bouclé sa campagne jeudi à Lomé avec une gigantesque caravane à travers les artères de la capitale togolaise. Après avoir sillonné tout le pays depuis le 6 février dernier, le candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) se dit confiant pour l’avènement de l’alternance dès samedi prochain.  

Jean-Pierre Fabre est en train de boucler son tour du Togo. En campagne depuis le 6 février dernier à partir de Cinkassé, le candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) rentre normalement mardi à Lomé. Au vu de ce qu’il a vu sur le terrain, l’ex-chef de file de l’opposition a la certitude de gagner la présidentielle de samedi prochain. A ces militants, il assure que personne ne lui volera cette fois la victoire.

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) se satisfait du bilan d’une semaine de campagne. Pour le parti d’ex-chef de file de l’opposition, tout se déroule bien, en dehors des incidents de Cinkassé, Tandjoaré, Gando, Guéri-Kouka, Bassar et Soutouboua. Le parti se dit confiant pour l’élection de Jean-Pierre Fabre à la tête du Togo.

La campagne pour l’élection présidentielle du 22 février bat son plein. Les différents candidats et leurs états-majors sont sur le terrain. Jean-Pierre Fabre et l’Alliance nationale pour le changement (ANC) parcourent également le Togo. Mais depuis le début des opérations de charmes, pas moins de 4 meetings du candidat ont été « empêchés ». Mardi, le meeting prévu à Sotouboua a également été perturbé.

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) a parcouru la Région des Savanes vendredi. Son candidat Jean-Pierre Fabre a démarré dans l’extrême nord du pays et entend mobiliser suffisamment les populations autour de sa candidature. M. Fabre a tenu tour à tour des meetings à Cinkassé, Dapaong et Mango. Dans cette dernière ville, Jean-Pierre Fabre affirme être le meilleur candidat à la Présidentielle

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer