L’Institut National d'Assurance Maladie (INAM) est résolu à améliorer la qualité des soins de santé offerts à ses assurés. C’est dans cette logique qu’il vient d’annoncer une nouvelle liste des médicaments sur la base de la Liste Nationale des Médicaments Remboursables par l’Assurance Maladie Publique établie par un comité scientifique et technique composé de professionnels de la santé, d’experts nationaux et internationaux spécialistes  en médecine et pharmacie.  Cette liste nationale a été édictée par un arrêté conjoint des  ministres  en charge de la santé, de la protection sociale et des finances.

Au Togo, les hôpitaux et le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) éprouvent du mal à répondre aux demandes sans cesse croissantes du sang. Le besoin actuel du pays se chiffre à environ 70.000 poches par an. Mais seulement 36 000 poches de sang sont données annuellement. Une partie de la quantité manquante est importée. Des initiatives sont prises ces derniers temps pour inciter les citoyens à donner de leur sang. Mardi, l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) a également lancé un projet pour appuyer le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) dans la collecte de 50% du gap.

C’est pratiquement le clap de fin pour les Evala en pays Kabyè. Démarrée le 13 juillet dernier, l’édition 2019 s’achève avec les dernières finales dans certains cantons ce week-end. L’Institut national de l’assurance maladie (INAM-Togo) a saisi l’occasion de ces luttes pour se rapprocher de ses assurés du nord du pays. Les responsables de cette structure ont mis l’accent sur les informations au sujet des différents services offerts.

L’Institut national d'assurance maladie (INAM) est un acteur majeur de la nouvelle orientation sanitaire au Togo. La structure dirigée par Myriam Dossou-d'Almeida a été l’une des attractions à la première édition du Forum économique Togo-Union Européenne (FETUE). Etant un des grands organismes de mise en œuvre de la politique de protection sociale de l'État,  l’INAM a saisi l’occasion de ce rendez-vous pour développer la question de l’assurance maladie, qui reste l’un des leviers du financement de la santé.

Une délégation de l’Institut national d’assurance maladie obligatoire (INAMO) de la Guinée a achevé mardi une mission d’une dizaine de jours auprès de l’Institut national d’assurance maladie du Togo (INAM-Togo). Conduite par Thierno Mamadou Diallo, la délégation est venue s’inspirer de l’exemple de l’INAM-Togo, en raison de sa réussite et des progrès réalisés. A l’issue de la mission, le Directeur général adjoint de l’INAMO a indiqué que l’INAM-Guinée va améliorer l’exemple du Togo afin de l’adapter aux réalités guinéennes.

L'Institut National d'Assurance Maladie (INAM) a offert mardi un important lot de fournitures scolaires à l'Observatoire syndical de lutte contre le travail des enfants. La cérémonie s’est déroulée en présence du porte-parole de la Coordination des centrales syndicales du Togo (CCST), Eloi Nouwossan.

La 2e édition des Universités du 3e âge s’est achevée jeudi sur une note de satisfaction totale pour les bénéficiaires et pour l’Institut national de l’assurance maladie (INAM-Togo), la structure organisatrice. Clôturant les activités de cette édition, la Directrice générale de l’INAM, Myriam Dossou-d’Almeida a affirmé que « le 3e âge n’est pas une fatalité mais une graine qu’il faut semer assez tôt ».

La Directrice générale de l'Institut national de l'assurance maladie (INAM), Myriam Dossou-d'Almeida a donné le ton mercredi à la 2ème édition des « universités du 3ème âge». L'événement enregistre la participation de près de 1000 séniors. L'édition de cette année est placée sous le thème : "les personnes âgées, richesse de la nation" et entend permettre aux bénéficiaires d'avoir une espérance de vie plus longue.

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) tient les 17 et 18 octobre prochains la 2e édition des «Universités du 3è âge ». Il s’agit d’une activité qui s’inscrit dans le cadre de la Journée Internationale pour les personnes âgées au Togo, célébrée dans le monde tous les 1er octobre de chaque année. Pour Myriam Dossou-d’Almeida, ces journées dédiées aux séniors seront l’occasion d’aborder et de relever les nouveaux défis qui se présentent aux personnes du 3e âge.

L’Institut nationale d’assurance maladie (INAM) a restitué jeudi les résultats de l’étude de la faisabilité pour la couverture maladie des producteurs de coton. C’est à l’occasion d’une rencontre organisée à Lomé en collaboration avec la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et la Fédération nationale des groupements de producteurs de Coton (FNGPC). D'ici quelques mois, un accord tripartite devra être conclu pour permettre aux cotonculteurs togolais de bénéficier de la couverture maladie mise en place par l'INAM.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer