Le gouvernement togolais vient d’initier une tournée nationale de sensibilisation des responsables et des agents de l’administration publique. Conduite par le ministre en charge de la fonction publique, Gilbert Bawara, la tournée sillonnera toutes les régions du Togo et sera l’occasion de rappeler les valeurs et les principes qui régissent l’administration publique togolaise. La première étape de cette tournée a été marquée à Atakpamé vendredi par 2 rencontres importantes d’abord avec les responsables de l’administration publique et ensuite avec les enseignants. M. Bawara et ses collègues ont invité les agents publics à œuvrer pour l’amélioration des services publics. Aux enseignants, ils ont demandé d’arrêter la fixation sur les  2 milliards Fcfa pour favoriser le relèvement des autres défis du secteur. La délégation a insisté sur la nécessité de préserver le climat de paix, de sécurité et de stabilité, en dehors de tout calendrier politique.

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) n’est pas indifférente à l’interpellation faite par l’Organisation des Nations Unies (ONU)  au sujet de la modification de  la loi sur les manifestations publiques au Togo. L’institution présidée par Nakpa Polo a dans un passé récent émis son avis sur la question tout en reconnaissant des restrictions des libertés par endroits dans ladite loi. Pour la nouvelle délibération de ce texte, la CNDH, à travers  son  rapporteur général suggère la voie à suivre aux autorités togolaises.

On en sait un peu plus sur les 7 structures de microfinances qui ont vu leurs agréments retirés par le Ministère de l'Economie et des Finances depuis le début de cette année. La démarche entre dans le cadre d'un programme d'assainissement du secteur des microfinances au Togo. En dehors du reproche de non-conformité aux textes, ces systèmes financiers décentralisés (SFD) ne présagent aucune perspective de viabilité.

Le gouvernement togolais a effectué sa rentrée il y a quelques jours et le tout premier conseil des ministres s’est tenu mercredi. Le Président togolais a félicité ses ministres pour leur participation à l’organisation des élections locales. A l’occasion, Faure Gnassingbé a donné de nouvelles directives aux ministres au sujet des préoccupations des populations; ceci à l’approche de 2020.

Le ministre délégué aux Affaires extérieures d’Inde vient d’achever une visite de travail à Lomé. Lors de son séjour, Vellamvelli Muraleedharan et sa délégation ont été reçus par le Chef de l’Etat togolais et ont eu ensuite une séance de travail avec des membres du gouvernement togolais. A l’issue des discussions, plusieurs engagements ont été pris par les 2 pays dont l’ouverture en 2020 d’une ambassade de l’Inde au Togo.

Les ministres du gouvernement togolais sont au repos depuis quelques jours. Le Chef de l’Etat leur a accordé un congé pour le reste du mois d’août, a appris Togobreakingnews.info auprès de la Présidence togolaise. L’idée est de permettre aux membres du gouvernement de récupérer de la pression permanente et mieux se préparer pour la reprise prévue début septembre.

Le gouvernement togolais vient d’instituer une manifestation annuelle dédiée au secteur privé. Il s’agit de la « Semaine du secteur privé ». Une communication relative à cette manifestation a été faite mercredi au Conseil des ministres par le ministre chargé de la promotion du secteur privé. La première édition de cette semaine est annoncée pour le mois de septembre.

Sur convocation du gouvernement togolais, le groupe de travail de la santé est de nouveau  attendu le 23 juillet prochain à la primature 6 mois après la remise des conclusions des travaux à Komi Selom Klassou, le Premier ministre. Pour l’heure l’on ignore les points qui seront à l’ordre du jour. Mais déjà dans les rangs des différents syndicats de la santé on se prépare activement pour déjouer une quelconque surprise désagréable. Mardi, un appel à l’unisson a été lancé aux agents de santé au cours d’une rencontre de réflexion qui a réuni tous les syndicats du secteur.

Les premières élections locales au Togo depuis 32 ans se tiennent le 30 juin prochain. Pour la campagne électorale en cours, les différentes listes de candidats bénéficieront de l’appui financier du gouvernement togolais. Réuni lundi en Conseil des ministres, l’exécutif a décidé de décaisser 450 millions pour accompagner les entités participant à ces élections.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) a publié mercredi un nouveau rapport sur la situation des droits humains au Togo. Pour le président de cette organisation, Me Célestin Agbogan, le rapport a pour objet de présenter les violations des droits de l’Homme commises au Togo. Le rapport couvre la période allant de début août 2018 au 13 avril 2019 et décrit une "alarmante recrudescence des violations des droits de l’Homme".

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer