Breaking News

Au-delà des braquages qui défrayent la chronique depuis peu au Togo et devant lesquels les autorités sécuritaires sont démunies, se développe un autre phénomène dans le pays. Il s’agit des enlèvements de personnes suivis de demandes de rançons par les ravisseurs. Apparue en 2018, cette nouvelle forme de criminalité continue de sévir en région et sème la panique au sein d’une certaine communauté particulièrement victime.

Le  ministre de la sécurité et de la protection civile et son collègue des infrastructures et du transport ont publié  le bilan de 2018  sur la situation sécuritaire au Togo. Un bilan très lourd et préoccupant, nettement en hausse comparativement aux chiffres enregistrés ces cinq (5) dernières années. Fait notable, le pays connait ces 12 derniers mois un nouveau cas de criminalité. Il s’agit des cas d’enlèvement dont des Peuhls ont été victimes.

La police anticriminelle du Togo vient de renforcer ses rangs. Plus d'une centaine de nouveaux agents ont intégré vendredi ce corps après une formation de 9 semaines.

Les gouvernements béninois et togolais s’organisent pour mettre fin à la criminalité sur leurs frontières communes. Du 08 au 11 mai prochain, les forces de sécurité Togolaises et Béninoises mèneront une opération conjointe de sécurité sur la ligne frontalière des deux pays.

Damehane Yark, le ministre togolais chargé de la sécurité a fait le bilan sécuritaire de l’année 2016 samedi au Conseil des Ministres dans les domaines de la criminalité, du trafic des drogues, de la lutte contre le trafic des produits pétroliers, des accidents de la circulation et des différentes interventions de secours d’urgence.

Des individus mal intentionnés qui ont la réputation de se faire  distinguer par des actes sans vergogne sont toujours à l'œuvre au Togo. Ils ont encore fait parler d'eux cette semaine par un crime crapuleux en milieu de semaine à Tsevié, une ville située à 35 Km de Lomé. 

Le Togo et le Bénin s'engagent à faire un roc contre lequel les délinquants des deux nations viendront désormais cogner leur tête. Une rencontre entre les forces de sécurité de ces Etats se déroule depuis mercredi à Lomé avec pour but de jeter les bases formelles d'une coopération solide entre elles. 

C’est une histoire surréaliste qui s’est produite la semaine dernière dans la localité de Hihéatro dans la Région des Plateaux. Un jeune a été arrêté après avoir donné la mort à son père puis couper la tête pour se faire l’argent « sale » ou encore l'argent de la sorcellerie.

L'Afrikom par le biais de l’ambassade des Etats Unis d'Amérique (USA) au Togo vient d'offrir au Togo de matériels sécuritaires. Ce don a été reçu lundi au ministère de la sécurité et de la protection civile par le Colonel Yark Damehane.  Le don est composé essentiellement de gilets par balles, de casques anti-balles, de lunettes de protection, de chaussures tactiques, de matériels de projection et de trois véhicules.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer